Le politiquement correct

Publié le par Lozane

Chers amis Bonjour !

Intéressons-nous aujourd'hui à ce que notre compère Zéro V a appelé "permissivité kukulaprâline", c'est-à-dire le politiquement correct.

A mes yeux le politiquement correct est la pire invention du siècle dernier, plus encore que la bombe atomique. Elle mènera nos vieilles démocraties molles à leur perte.

Non, ce n'est pas en appelant un chat "une douce petite boule de poils ronronnante" que vous l'empêcherez de griffer votre fauteuil préféré et de déchirer vos plus beaux rideaux.

Non, tout le monde n'est pas beau ni gentil. Les théories de Jean-Jacques Rousseau ont fait long feu depuis longtemps, si tant est que même ses contemporains y aient jamais cru !

Quant à la tolérance lorsqu'elle est à sens unique c'est une voie royale qui s'ouvre à tous les dérapages verbaux et non-verbaux de ceux qui ne le sont justement pas corrects. Or le politiquement correct voudrait que nous laissions tout passer à la flibuste qui n'attend que ça pour se déchaîner contre nous.

L'Arabie Saoudite a refusé un dépliant de présentation de l'Office du tourisme de Lausanne, sous prétexte que la Cathédrale y figurait en bonne place ! Par contre, le grand mufti d'Ayatolahland exige la construction de minarets dans les villes helvétiques. Cherchez l'erreur...

Les élèves poignardent leurs profs, mais que ces derniers ne s'avisent surtout pas de filer une claque à ces précieuses têtes blondes.

C'est surréaliste et pourrait être drôle si nos sociétés ringardes ne nous incitaient pas à trouver tout cela normal au nom de je ne sais quelle morale bien-pensante et éculée qui n'est autre finalement qu'un aveu de faiblesse et de lâcheté devant l'adversité.

Cette fuite en avant nous conduit tout droit au déclin, à l'obscurantisme et à l'émergence de nouvelles dictatures. 

Bonne journée,

Lozane

undefined







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article