L'art de se foutre du monde

Publié le par Lozane

Chers amis bonjour,

Après quelques jours passés à flâner dans la splendide capitale du Piémont, je me replonge dans les miasmes d'une réalité plus glauque que jamais.

Interdit de fumer mais pas de mentir, de voler des millions en toute impunité et en se faisant indemniser au passage pour tort moral ou autres fallacieux prétextes pouvant justifier un parachute doré, d'exploiter le populo en lui faisant remarquer, au passage, que de toute façon "il" coûte trop cher à la société.

Société ?  C'est vous et moi, braves gens, vous savez bien cette masse de crétins qui paient des impôts sur les quelques sous qui rétribuent si mal leurs efforts quotidiens.

Société ? Celle qui vous emploie sous couvert d'un nom de marque suivi d'une mention sérieuse du type SA ou Cie... 

Exploitation intensive des matières premières et de la première des matières : l'homme. Nous courons à la catastrophe, tout le monde le sait mais personne n'agit. Nous nageons dans l'hypocrisie, dans l'hystérie de la surconsommation qui est censée nous faire oublier l'absurdité du système dans lequel nous sommes englués.

Que faire ? Mais utiliser les armes dont usent et abusent nos si chers dirigeants ! Désinformation à outrance, malhonnêteté congénitale, opportunisme constant et langue de bois.

Bonne journée !

2384-Modiano-1935-Affiches.jpg



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article