Pauvre France

Publié le par Lozane

Chers amis bonjour,

Pauvre France, patrie des droits de l'homme, où il est désormais aussi interdit de mourir avec dignité, où la paix des morts n'est même plus respectée.

Etat de droit ? Mais de qui se moque-t-on ? Etat qui refuse à ses citoyens le droit le plus élémentaire qui est de celui de disposer à leur guise de leur viabilité. Etat qui se substitue au droit le plus fondamental de chaque être : vivre ou mourir. Honte à vous dirigeurs de pensées, moralisateurs de bas étage, exécuteurs des basses oeuvres qui n'hésitez jamais à juger, au-delà de prérogatives que vous vous êtes vous-mêmes adjugées, du libre-arbitre de vos concitoyens.

On achève bien les chevaux, vos chiens, vos chats préférés et vous vous ergotez sans fin, avec des arguments obsolètes, à propos du droit le plus fondamental d'un être humain : celui de disposer de sa vie. Vous n'aviez pas de tels scrupules lorsqu'il s'agissait d'envoyer les poilus se faire déguiller comme des quilles à Verdun ou lorsque vos  gardiens de l'ordre nouveau (!) envoyaient des milliers d'êtres humains se faire gazer.

Pauvre France,  patrie de mon enfance, où je ne me reconnais plus. Les esprits brillants, les phares de la pensée, que sont-ils devenus ? Pensée formatée, dirigée, canalisée. Vous allez tous  finir, mes chers ex-concitoyens, dans la fosse commune des crétins les plus absolus de la planète. 

Lozane



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article